Le BTS Commerce International après un Bac L

Guid'Formation | 03.10.2016 à 16h24 Mis à jour le 03.10.2016 à 16h24
image

Si le but souhaité est de travailler avec les entreprises, il ne fait nul doute que le BTS Commerce International constitue une poursuite d’étude quasi-idéale.

Composé à 10% par des élèves provenant de la filière littéraire, ce BTS possède des ingrédients qui auront tendance à en séduire plus d’un : formation dans un contexte mondialisé, encadrement similaire aux années lycées, expérience professionnelle qui se développe.

Zoom sur une formation qui emmènera les futurs diplômés bien au-delà des frontières de l’hexagone.

Un BTS CI, mais pour faire quoi ?

Commun à 9 pays européens, il forme les étudiants à évoluer dans le domaine commercial à une échelle qui va bien au-delà de nos frontières. Ils pourront travailler au service « export » d’une entreprise par exemple. La mondialisation est en marche, cette formation est donc de plus en plus importante.

Il convient de maitriser tous les aspects du monde commercial mais à l’échelle mondiale : avoir une bonne connaissance du marché extérieur, les bases aux niveaux économiques et juridiques de chaque pays, la logistique internationale…

À terme, l’étudiant doit être capable d’analyser un marché, de trouver les solutions aux problèmes et surtout de développer l’activité de son entreprise dans un ou plusieurs pays étrangers.

L’emploi du temps type des futurs commerciaux

Côté emploi du temps, on retrouve bien entendu une grande partie consacré aux enseignements internationaux. On retrouvera des matières avec des intitulés tels que : études et veille des marchés étrangers, environnement économique et juridique, langues vivantes, gestion des opérations d’import-export…

À cela s’ajoute des matières servant à inculquer les acquis commerciaux indispensables : prospection et suivi de clientèle, informatique commerciale, négociation-vente.

Ce parcours requiert forcément un bon niveau en langue. Ce qui ne devrait pas poser trop de problèmes à nos bacheliers littéraires qui possèdent de réelles capacités dans ce domaine. Il faut donc un bon niveau et une réelle envie d’évoluer dans un contexte international pour réussir.

Continuer ses études ou bien entrer dans la vie active ?

Les débouchés une fois diplômé ? La question que se pose chaque étudiant une fois le diplôme en poche… Poursuivre ou entrer sur le marché du travail ?

Si notre bachelier littéraire souhaite s’arrêter à Bac +2, avec son diplôme en poche il pourra occuper des postes tels qu’assistant export, assistant commercial… Les perspectives d’évolution de carrière en interne sont importantes et il est donc tout à fait envisageable d’occuper un poste à responsabilité une fois que l’on a plus d’expérience.

Vous souhaitez continuer vos études ? Plus de 2000 licences professionnelles intègrent des diplômés CI pour leur offrir une spécialisation en un an. Certaines écoles de commerce étant spécialisées en commerce international, elles recrutent par le biais de concours internes des étudiants issus de BTS. C’est le cas de l’ESCI (École Supérieure de Commerce International) par exemple ou bien encore de l’ESGCI (École Supérieure de Gestion et de Commerce International).