Le BTS Communication après un Bac L

Guid'Formation | 28.09.2016 à 14h19 Mis à jour le 28.09.2016 à 14h20
image

Même si, à première vue, les bacheliers littéraires ne sont pas destinés à s’orienter vers un BTS, cette poursuite d’études reste empruntée par 10% des diplômés du Bac L chaque année.

S’il y a bien un BTS apprécié par les profils littéraires, il s’agit du BTS Communication. En effet, ils sont avantagés dans ce cursus par le fait que les compétences rédactionnelles et d’expression sont très sollicitées. Deux domaines phares du programme de terminale.

Coup de projecteur sur les spécificités de cette formation et la capacité de réussite de nos bacheliers L.

Un BTS Com’, qu’est-ce que c’est ?

Autrefois appelé BTS Communication des Entreprises, ce diplôme prépare aujourd’hui les étudiants à évoluer dans le monde de la communication qui, aujourd’hui, est en plein essor. Qu’il soit dispensé en école ou en lycée, il reste très professionnalisant et permet une transition entre le lycée et les études supérieures.

Ce BTS ne se penche pas seulement sur la production de solutions de communication mais insiste également sur les missions de commercialisation afférentes et sur le suivi auprès des clients. Il aborde donc un cycle de production total :
 
Production ==> Vente ==> Suivi
 
Si ce cycle ne parait pas, à première vue, correspondre aux profils littéraires, toutes ces compétences seront à acquérir durant les deux années de formation. Et il y aura bien des tâches que les bacheliers L seront tout à fait capable de remplir à merveille durant ce BTS.

L’emploi du temps type d’un étudiant en BTS Communication

Dans la droite lignée de la terminale L, l’emploi du temps sera composé d’une trentaine d’heures de cours. Le tout, agrémenté d’un travail personnel qui servira à compléter les notions vues en cours.

Les enseignements vont être découpés en trois parties.

Matières spécifiques au monde de la com’ :

Nous aurons ici des matières nouvelles pour l’ensemble des élèves. Le cours de « culture de la communication » où l’expression écrite et la réflexion sont de rigueur va correspondre tout à fait à nos bacheliers littéraires. On trouvera également des cours de relations commerciales (commercialisation des supports), de projet de communication (mise en place des actions de com’) ou encore de veille opérationnelle qui consiste en la surveillance et l’étude de la concurrence.

Matières communes à tous les BTS Tertiaires :

Dans cette catégorie, on va retrouver des cours de langues, de droit, d’économie, de management… Autant dire, l’exact opposé (pour la plupart) du programme de Bac L. Cependant, le public de BTS Com’ venant d’horizons et de filières différentes, les étudiants ont tous un niveau inégal et les professeurs revoient les bases de chaque matière durant les premières semaines de cours.  Après quelques temps, tous les étudiants sont au même niveau.

Les ateliers de mise en situation professionnelle :

C’est ici que va se concentrer le côté professionnalisant de ce cursus. Les acquis de cours seront transposés dans des mises en situation, réelles ou fictives qui serviront à l’étudiant pour engranger de l’expérience. C’est ainsi que les étudiants devront : simuler des entretiens de vente, se glisser dans la peau d’un commercial, préparer la communication d’une institution, organiser un événement, démarcher des annonceurs à la manière d’une réelle agence…

Notez également que des sessions de stages sont obligatoires durant le BTS Com’. Notre bachelier devra passer 14 semaines sur l’ensemble des deux ans au sein du monde professionnel. Une insertion en entreprise qui se fera dans le domaine de la communication et du commerce (vente de solutions de communication).

Bac +2 validé, un BTS en poche, mais après ?

Même si cette formation prépare à l’insertion dans le monde du travail, elle nécessite d’être complétée pour être optimisé.
Après un BTS Communication, la plupart des étudiants se dirigent majoritairement à deux endroits :
  • L’université : qui propose des licences ou des licences professionnelles qui serviront à former les étudiants dans un secteur bien précis, à une spécialité. Marketing, information-communication et bien d’autres programmes attendant les titulaires de ce BTS.
  • Les écoles spécialisées : par l’intermédiaire de concours, de nombreuses écoles de communication proposent aux diplômés de rejoindre leur cursus Bachelor (puis Master) pour compléter leur formation en com’.
 
Cependant, le BTS Communication est assez complet et permet de s’orienter vers de multiples horizons. Tout dépendra de la personnalité, des capacités et des envies de chaque diplômé. Le domaine des RH par exemple peut recruter pour des candidats motivés. Il convient donc de se renseigner directement auprès des organismes que vous souhaitez intégrer pour connaitre leurs modalités d’inscription.