Le BTS Métiers de l’Audiovisuel après un Bac Littéraire

Guid'Formation | 21.09.2016 à 17h24 Mis à jour le 21.09.2016 à 17h26
image

Encore une filière qui recrute de plus en plus d’étudiants chaque année. Très à la mode, le secteur audiovisuel recherche des candidats et des futurs professionnels qualifiés.

Puisqu’un projet audiovisuel ne se fait pas à la légère et qu’il convient d’en maitriser toutes les étapes, ce BTS va servir à former, étape par étape des étudiants passionnés. Car, plus que la filière d’origine, c’est l’intérêt et la passion qui vont faire la différence.

Coup de projecteur sur un cursus court et professionnalisant.

Qu’est-ce qu’un BTS Métiers de l’Audiovisuel ?

La formation s’appuie sur un bloc d’enseignement commun à toutes les options. Il va allier les enseignements techniques avec la culture générale. La partie théorique sera donc assurée par des cours de : culture audiovisuelle et artistique, anglais, sciences physiques, économie et gestion, technologie des équipements et supports et technique et mise en œuvre.

À priori, donc, des matières pas très adaptées aux littéraires. En apparence seulement, car cela reste très succincts et le fait de ne pas avoir fait de sciences physiques en terminale ne pose aucun problème quant à la réussite des études.

Côté pratique, le cursus est agrémenté de 8 à 12 semaines de stage réparties sur les deux années. Cette première incursion dans le monde professionnel servira à mettre en place les acquis  vus en cours et à comprendre de quoi est fait son futur métier.

5 spécialités pour 5 parcours différents

La particularité de ce BTS est qu’il propose 5 spécialités différentes à ses élèves. Il ne s’agit pas simplement d’une option prise pour 1 semestre ou 1 année, mais bien d’un véritable parcours à part entière. L’étudiant aura donc le choix entre :
  • Option Métiers de l’Image

Cette spécialité a pour but de former des personnes qui travailleront sur les courts et longs métrages, les publicités, la télévision et qui seront en charge de tout ce qui concerne les prises de vue. Animation des images, effets spéciaux, vision, lumière : voilà son champ d’action !
  • Option Métiers du son

Gérer tout ce qui est en rapport avec le son, voilà la mission de diplômé. Captation sonore, montage son, mixage et diffusion, il s’occupera de A à Z  de ce que le spectateur entendra une fois le travail accompli. Mais attention à ne pas prendre cela à la légère, c’est une partie extrêmement importante du travail qui conditionnera le succès de l’œuvre.
  •  Option Montage et postproduction

Le résultat final du projet se trouve entre les mains de la personne en charge du montage. Outre des procédés techniques à maitriser, il est également nécessaire de posséder un certain sens créatif afin de donner vie à ce qui a été produit. Ses missions consisteront à piloter les consoles de montage, réaliser le montage virtuel, établir des raccords et des transitions entre les images.
  • Option Techniques d’ingénierie et d’exploitation des équipements

C’est la personne qui s’occupe de toutes les questions techniques et relatives au matériel. Le diplômé devra coordonner les équipes, gérer l’utilisation de chaque outil pour veiller au bon déroulement du projet. Il fait le relais entre toutes les équipes et apportent les informations nécessaires aux niveaux techniques, budgétaires et de la gestion des stocks. La bonne santé du parc de matériel, c’est son domaine.
  • Option Gestion de production

Pour assurer le bon fonctionnement de toutes les équipes sur le terrain, il est nécessaire qu’une personne pilote les opérations. C’est cette mission que devra remplir le diplômé en gestion de production. Ses missions ? Organiser un spectacle, un tournage d’un point de vue administratif, juridique et financier. Il est le garant d’un projet réussi grâce à sa planification, son organisation, sa logistique et le contrôle qu’il doit exercer sur le déroulé des choses.

À elles cinq, ces options couvrent la totalité des champs d’enseignements et des besoins du monde audiovisuel.
 
Une fois le BTS en poche, que faire ?

Étant donné que les 5 parcours préparent à des univers différents, il est normal que les débouchés le soient également.

Il convient de noter que ce milieu fonctionne le plus souvent par projet et que les diplômés auront le statut d’intermittent du spectacle une fois sur le marché du travail. Un emploi stable et régulier n’est donc pas envisageable (du moins dans un premier temps) et il faut avoir conscience de la difficulté que peut représenter un tel statut. La poursuite d’études est très rare et l’entrée sur le marché de l’emploi quasi-immédiate. Passons en revue les postes que pourront occuper nos diplômés selon leurs options de prédilection :

Les diplômés en Métiers de l’image débuteront en tant qu’opérateur de prise de vues, cadreur, assistant cadre, assistant effets spéciaux. Plus les années passeront, plus le diplômé accumulera de l’expérience et plus les postes à responsabilités arriveront : ingénieur de la vision, directeur photo…

Pour ceux ayant suivi la mention Métiers du son, c’est tout naturellement qu’ils seront recrutés en tant qu’opérateur de prise de son ou assistant audio par exemple. L’expérience les fera devenir ingénieur du son ou bien chef opérateur son par exemple.

Les futurs monteurs, truquistes et réalisateur technique de direct seront les anciens bacheliers devenus diplômés de la mention Montage et postproduction.

Une multitude de postes s’offrent aux étudiants ayant suivi le parcours Techniques d’ingénierie  et d’exploitation des équipements. De simple technicien dans les premières années à coordinateur technique ou chef de car régie, plus les années passent et plus les responsabilités apparaitront.

Enfin, les diplômés du BTS Métiers de l’Audiovisuel option Gestion de Production suivront la même trajectoire que leurs camarades de promo. Ils commenceront comme simple assistant de production avant d’évoluer comme régisseur général ou bien chargé de production.