S’orienter vers un BTS Tourisme après un BAC L

Guid'Formation | 18.10.2015 à 13h11 Mis à jour le 18.10.2015 à 13h42
image

Le BTS Tourisme est très populaire chez les bacheliers littéraires. Ceci est notamment dû au fait que ce diplôme requiert beaucoup de compétences qui sont déjà familières aux littéraires. Les étudiants issus du Bac L représentent chaque année environ 30 % des promotions des BTS touristiques, et une grande majorité d’entre eux terminent leurs études avec succès (87 % de réussite en parcours classique, 83 % en apprentissage).
 
 
Le profil littéraire en BTS tourisme : de la culture générale et des langues qui favorisent l’adaptation

Les qualités développées au lycée par les bacheliers L leur seront très utiles, en particulier la grande culture générale qu’ils ont pu emmagasinée par leur étude approfondie des auteurs, de leurs pays, de leurs cultures et idéologies... L’Histoire et la Géographie  suivis au lycée fournissent également de solides bases permettant une approche sérieuse des différentes zones du monde, des pays et de l’histoire de manière générale.
 
Une grande partie du programme du BTS Tourisme repose sur le travail d’équipe et la capacité à faire confiance aux compétences de l’autre. Habitué à débattre en classe des motivations des auteurs, les littéraires savent réfléchir ensemble et trouver des réponses de manière collective, une chance. Le travail en commun est devenu pour eux une partie intégrante de leur cursus lycéen. De ce côté-là, la transition au BTS ne devrait donc pas poser de problème.
 
Par ailleurs, le sens du contact est primordial. Les professionnels du secteur doivent savoir communiquer aisément, être souriant et avenant de façon à vendre et convaincre ; en résumé, avoir des qualités relationnelles qui leur permettront un échange efficace avec les clients. Eclairés et philosophes, les profils littéraires peuvent tout à fait s’accommoder de cette dimension et s’imprégner de qualités plus commerciales.
 
 
Tourné vers l’international, le tourisme ne peut plus, à l’heure actuelle, s’entendre dans son unique dimension nationale. Littéraires et amoureux de la langue de Molière auront su, à coup sûr, ne pas négliger celles de Shakespeare, de Cervantès ou, pourquoi pas, de Confucius ! Les carrières touristiques amèneront, dans l’extrême majorité des cas à traiter avec des interlocuteurs d’autres pays et cultures, la maitrise d’au moins deux autres langues sera donc nécessaire. Les bacheliers L sont avertis !
 
Notez que la transition du rythme lycéen au rythme du BTS ne devrait pas déstabiliser les profils L.  Encadré, le BTS vous ne vous dépaysera pas des habitudes prises au lycée, contrairement à l’université où les libertés et les tentations qui vont avec sont plus grandes… Cependant, restez attentifs car le niveau de l’enseignement supérieur reste par définition plus obtu.
 
Au fait, qu’est-ce qu’on étudie en BTS touristique ?

Les enseignements des BTS Tourisme sont assez généralistes et tournent tous bien évidement autour de la géographie, de l’histoire mais également de la vente.
Afin de bien pouvoir renseigner les clients, les professionnels du tourisme doivent connaitre tout autant les destinations phares que les moins connues du public. Pour cela, des cours de géographie et d’histoire des civilisations sont au programme. Les pays du monde n’auront plus de secrets pour vous ! 
 
L’autre aspect très important à travailler est celui des langues. Il faudra certes renseigner les français, mais également les touristes étrangers ! Deux langues minimum doivent donc être étudiées (l’anglais, indispensable, et une langue au choix). Faites attention aux cours proposés dans le cadre du BTS auquel vous candidatez, et n’hésitez pas à travailler les langues de votre côté. Fan de séries américaines ? On vous jure que c’est bien mieux en VO…
 
Sont également au programme les notions de relation client, gestion de l’information et méthodes commerciales, afin de se former à la dimension « vente » du tourisme. En effet, sortir de la seule théorie et savoir se confronter aux futurs clients et prestataires constituera le principal apprentissage ce deux ans. N’oubliez pas que cette formation a vocation à faire de vous un professionnel, apte et qualifié.
 
A ce tronc commun vient s’ajouter une spécialisation. Selon les établissements, les étudiants ont le choix entre l’écotourisme, le tourisme d’affaire, les loisirs touristiques, le tourisme en structure pour enfants, l’organisation et le droit des activités touristiques, les relations entre tourisme et médias, etc. Renseignez-vous bien.
 
 
Et après mon BTS Tourisme ?

Les BTS prédestinent à des postes au sein d’agences de voyage, tours opérateurs, comités départementaux du tourisme, compagnies aériennes, clubs de vacances, hôtels, centres de congrès, maisons d’édition de guides touristiques, centres de guide accompagnateurs, etc.
 
Ces diplômes sont conçus pour permettre une insertion professionnelle directe, cependant nombreux sont les étudiants qui décident de poursuivre leurs études supérieures pour se spécialiser. C’est dans ce but qu’ont été créées les licences professionnelles du secteur touristique : Tourisme & loisirs sportifs ; Management des établissements de loisirs ; tourisme et nouvelles technologies ; Hôtellerie et Tourisme ; E-tourisme ;  Tourisme, handicap, ergonomie, remise en forme & environnement…
 
De grandes écoles de management dédiées à l’hôtellerie et au luxe accueillent également les meilleurs profils issus des BTS tourisme. Ces diplômes peuvent permettre à leurs étudiants de prétendre à intégrer de prestigieux postes de direction dans de grands groupes hôteliers ou au sein de complexes réputés. Voici la liste des toutes meilleures formations à Bac +3 en Hôtellerie et Tourisme, proposée par le Classement Eduniversal.
 
Chaque année, une poignée d’étudiants choisit également de se réorienter, en passant les concours d’entrée aux écoles de commerce. Grace à la dimension commerciale comprise dans le BTS, les concours leur sont facilement accessibles. Il est aussi possible de poursuivre sur des licences professionnelles plus généralistes dédiées au commerce international, à la communication, à la gestion d’entreprise, aux langues appliquées…