Les classes prépas, une voie d’excellence

image
7,5 % des bacheliers L choisissent les classes préparatoires, essentiellement en lettres. C’est l’assurance d’une formation de haut niveau avec un fort accompagnement pédagogique. Par définition, ces cursus « préparent » à différents concours, débouchant sur différents cursus, bien souvent de haute qualité.

 
 
A qui s’adresse la prépa ?

Destinées aux bons élèves du lycée, qu’elles sélectionnent sur dossier, les prépas ont le vent en poupe ces dernières années. Une grande quantité de travail personnel est exigée, en moyenne 24 heures par semaine, dont 8 heures le week-end, selon l’OVE (Observatoire de la Vie Etudiante).

 
Trucs et astuces pour assurer sa prépa
 
  • La prépa est un univers impitoyable si on ne s’y est pas préparé physiquement et mentalement.
  • Dès la première année, il faut penser à se renseigner sur les différents concours et écoles. Assistez aux conférences que les écoles viennent faire dans votre prépa, interrogez les anciens élèves, demandez des conseils à vos professeurs et consultez les brochures des écoles, qui vous donneront une idée de leurs spécialités. Vous aurez ainsi un but à atteindre et saurez pourquoi vous fournissez de tels efforts.
  • S’organiser. Vous devez vous mettre au travail dès le début et faire preuve d’organisation face à la charge de travail qui vous sera demandée pour ne pas laisser les lacunes s’installer.
  • Être à l’écoute de vos professeurs qui sont les mieux placés pour vous apporter des conseils et des méthodes de travail.
  • La régularité. Votre travail doit être régulier et méthodique pour ne pas accumuler de retard : relisez vos notes chaque soir, travaillez toutes les matières, faites des fiches sans oublier les pauses pour vous vider l’esprit. L’énergie et le temps dépensés ne seront pas forcément rentables immédiatement mais vos efforts seront récompensés sur le long terme : ne baissez pas les bras et persévérez ! Lire la suite en ligne
 

Les prépas littéraires et artistiques

  • La prépa ENS lettres, qui accueille une majorité de bacheliers L, est destinée aux plus doués dans les matières littéraires. Objectif : Préparer en 2 ou 3 ans les concours aux Ecoles Normales Supérieures, notamment. C’est en 2e année (khâgne) que vous choisirez votre spécialisation (ENS Ulm ou Lyon). Si la première accueille les latinistes et les hellénistes, la seconde prépare aux concours de l’ENS Lyon dans une de ces séries : sciences humaines, lettres et arts ou langues vivantes.
  • La prépa ENS lettres et sciences sociales est axée sur les mathématiques et les sciences économiques et sociales. Elle n’accueille qu’une minorité de bacheliers L. Objectif : préparer notamment les concours « sciences sociales » des ENS Ulm et Cachan.
  • La prépa Chartres, pour les passionnés d’histoire est composée majoritairement de littéraires.
  • La prépa Saint-Cyr Lettres, qui forme les futurs officiers de l’armée possédant de sérieuses aptitudes littéraires.
  • La prépa Cachan, pour les amoureux d’art. Elle accueille en majorité des bacheliers STD2A et des Bacheliers généraux, après un an de mise à niveau.

 
Les prépas économiques et commerciales
 
  • Objectif: Préparer en deux ans, voire trois, les concours des grandes écoles de commerce, accessibles via deux banques d’épreuves : BCE et Ecricome.
  • Profil: Une bonne culture générale, un bon niveau en langues mais aussi en mathématiques. Notez que les bacheliers L y sont largement minoritaires.

 
Se préparer aux concours

Comme son nom l’indique, une « classe prépa » a pour objectif de préparer ses élèves à des concours aussi spécifiques que complexes. Le niveau d’exigence est très élevé. Concernant les voies littéraires et artistiques, seul 1 concourant sur 10 parvient à intégrer l’école qu’il souhaitait. L’accès aux écoles de commerce est quant à lui légèrement plus souple, à condition de ne pas se limiter aux enseignes les plus prestigieuses.